Finances, Social

Finances...0/20 !

Notre Village, une nouvelle fois, ne fait pas la une des journaux d'une manière remarquable !

Après l'épisode des loyers non payès à la commune pendant 12 ans par le premier Maire adjoint, le site des "contribuables associès" attribue à notre commune la note de 0/20 sur la manière de gérer nos finances publiques....

Que la méthode, l'analyse de ce site puissent être contestables, je n'en doute pas, cependant, les résultats sont bien là !

Cette note est le résultat des choix pris depuis trop longtemps, non seulement par les Maires qui se sont succèdés à Villabé, Alain RAMEY, Irenne MAGGINI mais aussi par leurs collistiers qui les ont toujours validés sans réserve, Zéro pointé à toute l'équipe donc !

Résultat, notre santé financière est médiocre selon ce site !

 

 

 

Toujours en hausse !

Ce n'est pas la popularité de notre municipalité qui est en hausse mais bien l'endettement de notre commune !

Pour preuve !!! Il suffit de comparer notre endettement avec celui des communes de même strate pour comprendre les dérives. Notre Maire nous a certifié année après année que notre endettement était dû en grande partie à la politique de l'ancien gouvernement...Aujourd'hui, quelle stratégie pour notre commune afin de ne pas continuer cette vertigineuse escalade ? Jusqu'où ira-t-on ?

Le compte n'y est pas !

J'ai interrogé, Fabrice ROUZIC (Conseiller Municipal de notre Groupe) au sujet de l'augmentation prévisible mais longtemps niée par notre Municipalité.

Je vous livre ci-dessous son analyse.

"Force est de constater que la baisse du taux communal de la Taxe Foncière sur les propriétés bâties (TFPB) d’environ 9 % par rapport au taux 2010 ainsi que la diminution du taux communal de la Taxe d’Habitation (TH) de 33 % (ou 50 % si l’on considère un taux 2010 « rebasé »après la réforme des impôts locaux ) sont très loin de compenser la hausse des prélèvements engendrée à la fois par l’intégration de la commune de Villabé à la Communauté d’agglomération d’Evry Centre Essonne ainsi que par l’instauration d’une Taxe sur l’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) de 7, 63 % !
Voici, par l’exemple, l’impact réel sur le pouvoir d’achat des Villabéens de l’entrée de notre commune au sein de l’agglomération d’Evry Centre Essonne."


En tout état de cause, merci à Mme Maggini et son équipe pour leur transparence quant aux conséquences fiscales de leur choix de communauté d’agglomération de communes

"Concrètement, si l’on examine les avis d’imposition relatifs à une habitation située à Villabé dont la valeur locative moyenne (1) est fixée à 5 000 € 

- la cotisation communale de TH 2011 a  en effet baissé d’environ 30 € par rapport à 2010,

- la cotisation communale de TFPB 2011 a diminué de 30 €,

- la cotisation de TFPB de 20 € relative aux syndicats de communes a disparu,

Mais,

- la nouvelle cotisation de TH relative à l’inter-communalité  s’élève pour 2011 à 150 € !

- la fameuse cotisation de TEOM s’élève, dans notre exemple, à 220 € !

 Moralité, nos concitoyens déboursent en moyenne pour 2011, 100 € de cotisations en  plus et jusqu’à 200 € pour certains foyers pour la communauté d’agglomération dont je vous laisse seul juge de la qualité des services rendus.

Où est la « compensation par la baisse des taux communaux » promise par Madame Le Maire aux Villabéens ?

Fort heureusement, elle restera « personnellement à votre écoute pour étudier d’éventuelles disparités… » ( La lettre du Maire n° 11 - septembre 2011 - ). Je vous invite à prendre RDV avec notre Maire ou son Maire adjoint en charge des finances afin de tenter d'obtenir une compensation....

Ils vous diront que cette augmentation est due au Grand Paris...

Que nenni ! la preuve est inscrite sur nos avis d'imposition

TEOM 2011 !

A l'occasion du Conseil municipal du 27 avril 2011, notre commune a voté son budget 2011. Nous avons malheureusement pu noter l'absence  de Madame MAGGINI (Maire de Villabé). Les comptes de gestion et administratif 2010 (budget ville et budget eau) ont donc été présentés par Monsieur LAFONT (1er Maire adjoint en charge des finances).
Résultats budgétaires de l'exercice 2010:
Les recettes et les dépenses s'équilibrent à 12 821 634.50 € dont 3 819 743.81€ en investissement et 9 001 890.69 € en fonctionnement.

Le buget 2011 a été voté par la Majorité pour un montant de 12 533 916.62 €  dont 192 000€ pour le Centre Communal Action Social (CCAS). Cette subvention sera complétée par un don de 50 000€, versé par la socièté BREMOND (aménageur de la nouvelle zone commerciale).
Cet aménageur se serait engagé à verser pendant 3 ans à notre CCAS la somme de 50 000€ afin de compenser les pertes induites par le retard pris pour l'aménagement de notre zone commerciale.

Quant à la nouvelle taxe d'enlévement des ordures ménagères (TEOM) qui sera réclamée aux contribuables Villabéens (évaluée à 7.65%), suite à notre entrée dans la CAECE, Mme MAGGINI s'est engagée à la compenser par une baisse des taux, ainsi :
La Taxe d'habitation passe de 15.76% à  11.83% soit une baisse de - 24.94%
La Taxe foncière sur les propriètés bâties passe de 18.45% à 16.78% soit une baisse de -9.05%
La Taxe foncière sur les propriètés non bâties passe de 71.54% à 53.70 % soit une baisse de -24.94%.

A notre question,
relative aux cas des Villabéens, "locataires qui ne sont pas imposables", mais qui verront tout de même leur loyer augmentés de cette nouvelle taxe par leurs propriétaires, la Municipalité a expliqué qu'elle étudierait chaque cas et quelle interviendrait par l'intermédiaire du CCAS.

Affaire à suivre...

Combien gagnent les Villabéens ?

Le site Salairemoyen.com met gratuitement à la disposition des internautes qui souhaitent aménager dans une commune des informations interressantes sur les revenus de ses habitants.

Nous apprenons ainsi que :
34 % des ménages Villabéens gagnent moins de 1400€/mois,
1% gagnent plus de 8000€/mois.
Le revenus net d'un ménage actif est de 3724 €, celui d'un ménage retraité est de 2808 €

2010, nos impôts augmentent !

Nous voici au pied du mur !
Contrairement à nos voisins de Corbeil-Essonnes et de Mennecy qui ont réussi cette année à maintenir leurs taux d'imposition, Mme MAGGINI a fait voter lors du Conseil Municipal du 9 avril 2010 (ce n'est pas un poisson !) l'augmentation des taux  des taxes directes locales pour notre commune. 
La Taxe d'habitation passe de 15,09% à 15,76% soit une augmentation de 4.44%
La Taxe foncière (bâti)
 passe de 17,67% à 18,45% soit une augmentation de
4,41%
La Taxe foncière (non bâti)
passe de 15,09% à 15,76% soit une augmentation de
4,42%
La Taxe professionnelle
passe de 15,09% à 15,76% soit une augmentation de 4,44%

Nous résidons à Villabé et nous souhaitons que notre municipalité puisse continuer à faire fonctionner nos écoles, entretenir les routes, assurer l'aide aux familles nécessiteuses, veiller à la sécurité des biens et des personnes, développer l'emploi... Aussi, notre groupe "Villabé Ensemble" s'est abstenu lors du vote. 
Nous n'avons pas voté contre, car notre commune n'a pas d'autre choix que d'augmenter ses taux ou de continuer à creuser son endettement ! Ce budget, c'est celui de l'équipe de Mme MAGGINI et sa construction lui appartient. Nous avons toujours dénoncé le niveau d'endettement de Villabé. Celui-ci est passé de 526,96 € par habitants en 2007 à 1892,03 € par habitant en 2010 !
Cette année le produit nécessaire à l'équilibre de notre budget s'élève à 5 699 506 €. Celui-ci sera atteint par le jeu des compensations relais attendues : 2 285 286 € et par le produit fiscal attendu des 3 taxes (TH, TFB et TFNB) : 3 375 050 €.

Mme MAGGINI doit assumer ses choix.

Nos impôts vont augmenter !

Le Conseil Municipal du 12 mars 2010 sera un conseil municipal pas comme les autres puisque Madame MAGGINI va annoncer à l'occasion du DOB (Débat d'orientation budgétaire) une augmentation de 5% de l'impôts des ménages !
Il est vrai que depuis son élection, elle prépare l'opinion de nos concitoyens "l'état se désengage, les charges augmentent...la taxe pro sera supprimée...".
Cependant, dans la vraie vie, la réalité est tout autre
1 - notre commune est trop endettée ( + de 1000€/habitant). Nous l'avions dénoncé lors de notre campagne.
2 - les choix de l'équipe en place n'ont pas permis d'anticiper la création et l'incitation à l'ouverture d'entreprises créatrices de richesses sur notre territoire dans des délais compatibles avec les dépenses engagées ! 
3 - Madame MAGGINI vient de s'unir avec la CAECE qui elle aussi est endettée à plus de 1000€/habitant !
4 - Aucune négociation n'a été entreprise avec les communes que nous allons rejoindre et l'addition risque donc d'être plus salée.
5 - Quelles ont été les économies de fonctionnement annoncées en 2008 ? Ont-elles été chiffrées par Mme MAGGINI ?
A vos bourses Villabéens !

Une Maison de retraite à Villabé ?

Nous la réclamons depuis 2001 !

Notre groupe demande l’étude de ce projet depuis 2001 ! Nous sommes en 2009 où en sommes nous ?

Coût et formalités pour la création d'une maison de retraite

Au risque de me répéter, faire de la politique au niveau communal c’est gérer correctement le quotidien, mais je suis certain que c’est aussi prévoir l’avenir et être visionnaire.
Il suffit de lire les statistiques de notre pays et d’étudier l’évolution des courbes démographiques pour imaginer l’état de santé de la population dans 20 ou 40 ans. Nous devons prendre en compte dès aujourd’hui, le 5èm risque. C’est à dire celui de la dépendance.

Je vous laisse découvrir la réflexion de Philippe BAS (Ancien secrétaire général de l’Elysée, ancien ministre de la santé et des solidarités) sur ce sujet : "il ne saurait être question d’ajouter aux quatre branches de la Sécurité sociale (maladie, accidents du travail, famille, retraite) une cinquième qui serait la branche « dépendance »…
Il faut s’appuyer sur l’existant et sur les départements et la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Ils assurent le financement de l’allocation personnalisée d’autonomie et de prestation de compensation du handicap, ainsi que la prise en charge des dépenses des maisons de retraite et des maisons pour personnes handicapées qui ne sont pas laissées aux personnes dépendantes et à leur famille
.
Les prix dans les maisons de retraite avoisine en moyenne désormais 1800 €/mois, voir beaucoup plus lorsque nous parlons de Maisons de retraite médicalisée alors qu’une retraite moyenne est de 1200 €. Beaucoup de personnes âgées sont contraintes de faire appel à leurs enfants ou à l’aide sociale. Certaines le ressentent comme une insupportable humiliation après une longue vie de labeur…

Le devoir de notre société n’est pas seulement de dispenser les soins et l’accompagnement auxquels elles ont droit. C’est aussi de leur épargner cette ultime souffrance morale du grand âge, parfois douloureuse que la dépendance elle-même….
Quand il s’agit du gîte et du couvert, il est normal que chacun paie comme s’il était chez lui. Mais quand il s’agit de l’assistance et de la condition d’hébergement lié à la dépendance, la solidarité doit jouer. Il faut créer au plus vite un « chèque dépendance » pour combler le fossé creusé entre la pension de la personne dépendante et le coût de l’accueil. Il y a deux moyens de réunir les financements nécessaires. L’un et l’autre ont démontré leur efficacité.
- redéploiement de crédits de l’assurance maladie en faveur des personnes dépendantes,
- création d’une deuxième journée de solidarité, qu’il faut avoir le courage de proposer. Au pays des 35 heures, il vaut mieux financer le progrès de la solidarité par le travail, qui  enrichit la France que part l’impôt qui l’appauvrit. Nous ne manquons pas de vacances et de RTT. Saurons nous surmonter nos égoïsmes pour donner à nos anciens et aux personnes handicapées un peu de ce temps libre dont nous disposons à profusion ? »
J’entends d’ici le déchaînement des protestations qu’une telle proposition, ne manquera pas de déclencher. Les défenseurs des acquis sociaux ne craindront pas de se mobiliser contre le progrès social et la solidarité. Les responsables politiques les plus frileux justifieront leur immobilisme par la crainte électorale. Les syndicats conservateurs dénonceront le fait que les artisans, les commerçants, les agriculteurs et les professionnels libéraux ne sont pas soumis à la journée de travail supplémentaire, oubliant qu’ils travaillent déjà plus de cinquante heures par semaine… »

RSA à Villabé

 Le rSa (Revenu de Solidarité Active) est en vigeur à Villabé depuis le 1er juin dernier !

Cette prestation remplace le RMI (Revenu Minimum d'Insertion), l'Allocation de Parent Isolé (API) ainsi que divers dispositifs temporaires de retour à l'emploi. Et c'est bien le gouvernement de Nicolas SARKOZY qui l'a mis en place. Une réforme de plus mise en oeuvre !

Le rSA sert à :

  • Compléter les revenus du travail pour ceux qui en ont besoin. Si votre salaire est limité, le rSa peut, sous certaines conditions de ressources et selon votre situation familiale, améliorer votre quotidien, et cela même si vous ne bénéficiez actuellement d’aucune prestation.
  • Encourager l’activité professionnelle. Quand vous retrouvez un travail, le rSa vous assure un complément de revenus qui vous permet de gagner plus que vos seules prestations.
  • Lutter contre l’exclusion. Avec le rSa, un interlocuteur unique suit l’ensemble de votre dossier, vous accompagne dans votre recherche d’emploi et vous informe sur les aides qui peuvent faciliter votre reprise d’activité.
  • Simplifier les minima sociaux. Au lieu de recevoir plusieurs aides séparées (allocation de parent isolé ou RMI ou intéressement proportionnel et forfaitaire à la reprise d’activité) et qui ont des règles complexes, vous recevez une seule et même aide qui intègre plusieurs prestations sociales et demeure stable si votre situation ne change pas.

Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à contacter le service social de notre Mairie ou la Maison départementale des solidarités à Corbeil : 01 60 89 93 60.

 

 

 

Un DAB à Villabé

Notre groupe "Villabé Ensemble"  le réclame une nouvelle fois ! Et si vous autorisiez enfin, l'installation d'un Distributeur Automatique de Billets de Banque (DAB) dans le centre de Villabé, Madame MAGGINI ?

Les Villabéens vous remercieront de ne plus être obligés de descendre vers Corbeil-Essonnes, lorsque la galerie marchande du Centre commercial est fermée ! 

Alors Madame MAGGINI, allez-vous répondre favorablement à cette  demande des Villabéens

et aux propositions d'installations des établissements bancaires ?

Taxe professionnelle ! C'est la fin en 2010

François Miterrand l'avait envisagée... Jacques CHIRAC y songeait.... Nicolas SARKOZY, respectant son adage "la rupture" l'a annoncée le 5 février 2009 "On supprimera la taxe professionnelle en 2010 parce que je veux que l'on garde des usines en France » et il introduit la "Taxe Carbone ".

Les détracteurs du Grenelle de l'environnement doivent revoir leurs cahiers de critiques. Non seulement, tous les ministères ont une feuille de route signée par le Premier Ministre en ce qui concerne l'environnement durable mais en ce soir du 5 février 2009, c'est Nicolat HULOT qui avait mis cette taxe carbone (contribution Climat/Energie)  comme proposition principale dans son pacte écologique qui doit être aux Anges ! Je comprends mieux sa récente visite au Palais de l'Elysée ! D'ailleurs, notre Président s'était engagé à l'issue du Grenelle pour l'environnement à instaurer une taxe Carbone en compensation à une taxation du travail et des investissements.

Cependant, il reste à savoir comment va être réellement envisagée cette suppression de la Taxe professionnelle et comment va être créée cette taxe Carbone  ?

Or, qu’en est-il de cette Taxe Carbone dans les faits ? Notons d’emblée que si les prix du carbone à la consommation résulte d’une Taxe, l’Etat peut choisir de compenser sa création par l’allègement d’autres impôts (TVA, impôt sur le revenu, charges sociales…), le but de la Taxe Carbone n’étant pas nécessairement d’accroître la pression fiscale , mais de réorienter la consommation selon Chantal JOUANO (nouvelle secrétaire d'Etat à l'écologie).

La taxe ne devra pas altérer le pouvoir d'achat des ménages ni attenter à la compétitivité des entreprises."Sur la base d'une tonne de CO2 à 32 euros. La taxe carbone rapporterait 8 milliards par an - 3 milliards des ménages (taxés sur leur consommation directe et indirect d'énergies polluantes) et 5 milliards des entreprises", indique Alain Grandjean, économiste de la fondation Nicolas Hulot et l'un des experts de la taxe carbone en France.

Sur le plan local, à Villabé, notre Maire, Madame MAGGINI a tout de même un peu de souci à se faire ! Tout comme l'ensemble des Maires de France d'ailleurs. Cependant, elle va devoir en plus, assumer son choix, celui de ne pas avoir su rejoindre assez tôt une intercommunalité afin d'être plus forte dans la tourmente

Elle a souhaité continuer à "engrenger" sans partage la TP des entreprises implantées sur notre territoire. Et en 2010, il n'y aura plus de T.P ! Alors, devra -t-elle licencier du personnel ? Réduire les services aux Villabéens ? Faire la révolution ? Comment trouver de nouvelles ressources ?

Une petite lueur d'espoir ! Elle va mandater un cabinet d'experts afin d'étudier enfin la meilleure intercommunalité  pour Villabé...


 

 

 

 

Les comptes de notre communes

Quelques éléments chiffrès sur les comptes de Villabé