DOB 2009

Le débat d'orientation budgétaire 2009 de Villabé s'est tenu le mercredi 11 février 2009.

2009, ne sera pas une année comme les autres puisque notre pays comme beaucoup d’autre est entré de plein pied dans cette crise sans précédent.

Si notre épargne de gestion était de 1 901 496,11 € en 2007 ; celle-ci est de  1 162 256,28 € en 2008. Notre épargne brute est de 820 290 € en 2008 alors qu’elle était de 1 336 369 € en 2004.

Nous passons donc d’un taux d’épargne brut de 18,81% en 2004 à 10,54% en 2008. L’analyse des équilibres fondamentaux, laisse entrevoir un encours de la dette de 1862 € par habitant alors que la moyenne de la strate est de 958 €.

Nous demandons à Madame, MAGGINI d’appliquer la plus grande vigilance au cours de son mandat afin de ne pas entreprendre de dépenses à hauts risques inutiles pour les Villabéens.

Nous ne pouvons que regretter la surcharge des dépenses de personnel (+ de 8,62%).

Dans ce contexte, notre Groupe « Villabé Ensemble » souhaite que l’espace de vie de notre commune soit préservé afin que tous les Villabéens, des plus démunies, des plus anciens aux plus jeunes s’installe cet esprit de solidarité auquel nous sommes attachés.

Nos objectifs pour 2009 seront donc très clairs. Nous souhaitons que notre commune contienne le niveau de notre endettement, préserve et développe les services rendus à la population en limitant la progression des dépenses de fonctionnement et en développant les investissements.

Lire notre intervention :

 Mesdames, Messieurs, Chers Collègues,

2009, ne sera pas une année comme les autres puisque notre pays comme beaucoup d’autre est entré de plein pied dans cette crise sans précédent.

Nous examinerons l’évolution du budget de notre commune, en recette et dépenses, en investissement et en fonctionnement afin de débattre de la politique budgétaire de notre commune pour l’année 2009.

Sur le plan international et national, cette crise globale  a nécessité de la part des états des mesures sans précédent. Notre gouvernement a pu débloquer plus de 25 Milliards d’euros pour tenter d’endiguer les problèmes de liquidité des banques et a souhaité placer son action dans l’investissement afin de relancer  l’emploi dans les secteurs de la construction automobile et du bâtiment.

Les comptes de l’Etat sont en grande difficultés, aussi le gouvernement a engagé les réformes structurelles indispensables afin de palier le déficit public abyssal : + de 80 milliard d’euros ! Nous devons aussi palier une croissance faible et un déficit du commerce extérieur. 

J'affirme, aujourd’hui que n'importe quel Président qui a la solution pour augmenter les salaires, diminuer les impôts, éradiquer le chômage, équilibrer les caisses de la sécurité sociale, faire des classes de 15 élèves, augmenter le nombre de professeurs... le ferait et rentrerait dans l'histoire ! 


Sur le plan local, aujourd’hui, il est temps de repenser l’organisation territorial de notre pays. Des travaux sont en cours afin de réduire ce mille feuilles institutionnel : Etat, 26 Région, 100 Département, 2583 groupements intercommunaux à fiscalité propre, 334 pays, 4039 cantons, 36 782 communes. Qui fait quoi ? Avec quel argent ? De nouvelles  structures ont été crées, celles-ci devaient mutualiser les moyens et les personnels et que constate-t-on ? Partout des doublons. Rares furent les transferts de personnels, les mutualisations de moyens, de fonctionnement.  Et au final, ce sont nos finances locales qui ne sont pas extensibles qui doivent compenser les déficits.

Nous avons à l’esprit que nos finances subissent certaines contraintes.

Notre gouvernement pour relancer les créations d’entreprises vient de décider la suppression de la taxe professionnelle dès 2010.  Privant ainsi les communes d’une manne indispensable. Comment sera compensé le manque à gagner des communes ? Mais comment inciter à la création d’entreprises alors que nous constatons tous les jours des délocalisations vers des pays à bas salaires, vers des pays où aucune contrainte fiscale n’existe ni aucun respect de l’être humain parfois.

Madame, le Maire vous nous aviez annoncé que vous ne prendriez pas de mesures de restriction et que vous donneriez des directives précises à  vos élus, notamment en ce qui concerne la recherche du meilleur prix, grâce à la mise en œuvre des procédures des marchés publics. Et nous constatons qu’il aura fallu l’intervention de Monsieur le Préfet pour dénoncer la délibération que vous nous avez fait voter en octobre 2008 à savoir : une convention d’implantation et de gestion d’équipement de mobilier urbain sur notre commune sans mise en concurrence préalable.  Certains faits, avouez le, contredisent vos intentions louables.

Vous vous devez, pour les Villabéens qui contribuent à financer notre municipalité, d’être garante  dès le premier euro des dépenses engagées.Lorsque nous consultons les données de notre commune sur les sites du Ministère de l’économie et des finances, nous constatons que notre endettement nécessitera une maîtrise de nos dépenses de fonctionnement et de dégager impérativement de nouvelles ressources.

L’annuité de notre dette sera de plus d’1 M€ jusqu’en 2012 ! Si notre épargne de gestion était de 1 901 496,11 € en 2007 ; celle-ci est de  1 162 256,28 € en 2008. Notre épargne brute est de 820 290 € en 2008 alors qu’elle était de 1 336 369 € en 2004.

Nous passons donc d’un taux d’épargne brut de 18,81% en 2004 à 10,54% en 2008. L’analyse des équilibres fondamentaux, laisse entrevoir un encours de la dette de 1862 € par habitant alors que la moyenne de la strate est de 958 €. Même si les chiffres du foncier bâti (446 €), de la taxe d’habitation (171 €) et de la taxe professionnelle (445 €) sont largement supérieurs à ceux de la moyenne de la strate, nous vous demandons d’appliquer la plus grande vigilance au cours de votre mandat afin de ne pas entreprendre de dépenses à hauts risques inutiles pour les Villabéens.

Nous ne pouvons que regretter la surcharge des dépenses de personnel (+ de 8,62%) qui tiennent compte de la prise en charge du licenciement que vous avez souhaité de Mme SANCHEZ (évalué à 76 000 € par an pendant 2 ans, puis 50 000 € environ les années suivantes pour atteindre les 38.000 € jusqu’en 2015, sauf si elle retrouve un emploi ou fait valoir ses droits à la retraite).


Cette somme aurait pu être utilisée afin d’améliorer la vie des Villabéens (sécurité, circulation, écoles, travaux…) ou tout simplement afin de rembourser une partie de notre dette.Dans ce contexte, notre Groupe « Villabé Ensemble » souhaite que l’espace de vie de notre commune soit préservé afin que tous les Villabéens, des plus démunies, des plus anciens aux plus jeunes s’installe cet esprit de solidarité auquel nous sommes attachés.

Nos objectifs pour 2009 seront donc très clairs. Nous souhaitons que notre commune contienne le niveau de notre endettement, préserve et développe les services rendus à la population en limitant la progression des dépenses de fonctionnement et en développant les investissements.

La suppression de la taxe professionnelle est désormais devant nous. Puisqu’elle est annoncée pour 2010. Notre commune comme l’ensemble des communes va donc être confrontée à cette rupture.

Cependant, Villabé est toujours une commune isolée. Elle devra donc affronter seule ce nouvel enjeu. Dans l’incertitude de la mise en œuvre d’une nouvelle fiscalité territoriale et de la taxe Carbone.
 Comme la plupart des Communes de France, la situation financière de Villabé  est confrontée au phénomène de contraction des recettes et de progression des dépenses afin de répondre aux attentes de nos administrés qui sont : 

  •  La Prévention – la Sécurité – la Solidarité : C’est toujours l’une des priorités des Villabéens. Nous souhaitons donc donner à notre police municipale les moyens et les effectifs afin de lui permettre de travailler dans de bonnes conditions et d’assurer la sécurité des biens et des personnes. De faire tout simplement respecter la loi et vos arrêtés.
  • La famille et les jeunes : Nous souhaitons avoir une véritable politique familiale en soulageant les familles et en les aidant au mieux. Nous voulons aussi qu’à Villabé, les enfants, puis les adolescents puissent trouver un environnement favorable à l'acquisition de comportements autonomes tournés vers l'apprentissage des responsabilités en valorisant leur engagement personnel et en développant leur autonomie afin de prévenir les comportements à risques. Nous souhaitons continuer à développer les activités du centre de loisirs et de l’espace jeune. Achat de jeux supplémentaires et rénovation des squares existants et notamment le square de la rue Eridan.
  • Les Ecoles et le collège : Nous voulons maintenir l’aide apportée aux deux groupes scolaires de notre commune dans les domaines des activités pédagogiques et des projets éducatifs ainsi que dans la rénovation des classes. Nous souhaitons que notre commune participe aux projets pédagogiques du collège.
  • L’emploi : Nous souhaitons encore cette année que soit mis l’accent sur l’emploi. Notre commune doit inciter à la création d’emploi et doit commencer par informer les Villabéens sur leurs droits et les possibilités offertes sur notre territoire. Nous souhaitons encourager les projets de créations d’activités. Parce que les entreprises sont le moteur de notre économie. 
  •  Les retraités : Nous souhaitons que la commune continue à entretenir et à aménager les immeubles qui leur sont réservés. Et parce qu’ils sont la mémoire et qu’ils ont l’expérience, nous souhaitons toujours que la municipalité leur propose la création d’un conseil des sages. Nous souhaitons, toujours anticiper sur les besoins futurs d’une population vieillissante et que notre commune envisage et facilite l’implantation d’une maison de retraite.
  • Le Milieu Associatif : Parce que les associations jouent un rôle majeur pour cimenter les liens entre les Villabéens, nous considérons qu’il est important et nécessaire de leur apporter toute notre aide. Nous souhaitons que les subventions aux associations soient étudiées avec rigueur, transparence.
  • L’environnement et les futurs aménagements : « Embellissement » de tous les quartiers de la ville,
    Aménagement des berges de l’Essonne, Aménagement d’une structure « en dur » pour le terrain de foot (en raison du nombre important de participants).

Ainsi, nous avons relayé les souhaits des Villabéens qui nous font confiance. Parce que nous sommes une opposition constructive, nous validerons les projets d’investissement pour 2009 :

- fin du contrat régional (Parvis de l’Eglise),
- l’entretien des bâtiments culturels,
- fin des travaux de voirie du chemin des copeaux,
- l’entretien des bâtiments scolaires, périscolaires et sportifs,
- l’entretien des réseaux de voirie et de l’éclairage public,

Enfin, nous vous remercions, Madame le Maire pour nous avoir transmis préalablement à ce débat d’orientation budgétaire des données chiffrées et synthétiques. C’est bien la première fois depuis 2001 !

Nous vous remercions, Madame le Maire, Mesdames et Messieurs, chers collègues de votre attention.

Karl DIRAT
Marie Hélène GARCIA
Frédéric FAURE