Limite...Trés limite !


Pour tenter de justifier l'inaction de sa municipalité depuis la construction de notre Collège, au sujet des problèmes de stationnement qui engendrent de facto de graves problèmes de circulations devant ROSA PARKS, Madame le Maire très mal conseillée par ses adjoints, utilise un fait divers tragique !

Les Villabéens ont donc eu à la veille de Noël dans leurs boites aux lettres une nouvelle " lettre du Maire". Au lieu d'annoncer ses voeux à la population, elle tente de répondre à l'une de mes questions du dernier Conseil-Municipal.

Cependant vos explications sont limites...trés limites...Madame, le Maire, le danger est désormais partout devant notre collège. Le danger est sur le parking des véhicules particuliers puisque celui-ci est saturé et que les parents d'élèves (ceux qui ne viennent ni à pieds, ni à bicyclette..) se garent n'importe où et n'importe comment ! Tiens-vous n'avez pas encore mandaté la gendarmerie pour les en empécher ?

Le danger se trouve aussi sur le parking de bus puisque celui-ci est utilisé par les familles le soir pour tenter de rejoindre les réunions du collège.

Trop tard ! Vous devez maintenant avec toute votre équipe vous mettre au travail et résoudre trés très rapidement cette crise. Ce n'est pas force de vous avoir prévenu. Mais vous n'écoutez jamais votre opposition ! Vous la dénigrez et utilisez les moyens municipaux (votre lettre du Maire) pour tenter de justifier bien souvent l'injustifiable. Ecoutez au moins tous ces Parents d'élèves qui vous ont contactée avec un projet qui mérite d'être étudié rapidement.

Avez-vous encore besoin d'une enquête de gendarmerie pour comprendre le problème de stationnement devant notre Collège ? Ce problème était prévisible bien avant l'inauguration de notre collège et je ne cesserai jamais de le répéter mais nous vous l'avions signalé à vous et à votre Conseiller Général !

Moi aussi, j'ai deux enfants scolarisés dans cet établissement et je ne suis pas du tout rassuré. Je suis en plus Conseiller Municipal de notre Commune et dépité devant autant de laisser aller, de manque de clairvoyance.

Votre dernière lettre 2012 aux Villabéens restera tout de même limite..très limite...