Les nouvelles

De vaines querelles procédurières !

« Je serai particulièrement vigilante à ce que les débats politiques, légitimes et nécessaires, n'entravent pas l'action par de vaines querelles procédurières » Iréne MAGGINI (Editorial du Magazine Municipal d'Information Janvier 2009).

 

Vous avez écrit "Vaines querelles procédurières ?"

Madame le Maire, vous devez être garant du respect des lois, du droit et du code des collectivités territoriales sur notre commune. Notre Groupe a écrit à Monsieur le préfet en septembre 2008 afin de lui signaler votre particulière interprétation du code et un manquement au respect du droit des groupes minoritaires.

En effet, depuis Mars 2008, lors de nos Conseils Municipaux, nous ne pouvions plus prendre la parole à l'occasion des questions diverses. Nous avons du attendre plus de 6 mois ! Inadmissible !

Vous avez été saisie sur ce point par Monsieur le Prefet. Lire sa réponse à notre courrier.

Et vous vous permettez dans votre éditorial de parler  "Vaines querelles procédurières ? "

 

Y-a-t-il un pilote dans l'avion !

"Je piloterai l'action des services municipaux pour qu'ils poursuivent leur travail quotidien avec la même efficacité..."

Il y a les paroles, les palabres, les discussions, les écrits et il y a les actes

  • Quels sont les objectifs de management et de contrôle de gestion mis en oeuvre dans notre Mairie?

  • Notre Maire entamera-t-elle une démarche d'accréditation des services selon la norme de management ISO 9001 ?

  • Notre Maire qui a signé un agenda 21 avec le département, s'engagera-t-elle à entreprendre une démarche de management environnemental pour notre municipalité selon la norme ISO 14001 ?

  Avons nous vraiment un pilote dans l'avion ?

Les voeux de Stéphane BEAUDET

  

 Samedi 10 janvier 2009, mon ami et Maire Stéphane BEAUDET, entouré de tous ses collaborateurs, des enfants du Conseil Municipal Jeune (je demande sa création à Villabé depuis 2001 !) a présenté ses voeux aux Courcouronnais.

 Il avait aussi invité Michel BERSON (Président du Conseil Général de l'Essonne), Laurent BETEILLE (Sénateur Maire de BRUNOY) et Manuel VALLS (Député Maire d'Evry et Président de la communauté d'aglo Centre Essonne).

En introduction de son discours, Stéphane BEAUDET a longuement rappelé les nombreuses mesures indispensables prises par notre gouvernement (RSA, réformes et organisation de l'Etat, réhabilitation du travail, allégement des droits de succession, retraites, plan de relance...). Il a aussi souligné le désengagement de l'Etat qui contraint nos collectivités à utiliser le levier fiscal pour compenser une forte inflation. Après avoir remercié les Courcouronnais de l'avoir réélu avec 60% de participation et plus de 70% des suffrages !! Bravo,  il a présenté les dernières réalisations sur sa commune et ses futurs projets.

Une inovation ! Le BUSING !!

à Courcouronne, il fallait oser ! Stéphane BEAUDET le tente.

Fadela Amara, secrétaire d’état à la politique de la ville, a manifesté l’intention d’étendre à cinquante communes volontaires, puis dans toute la France, le « busing »  : il s’agit de transporter en bus des élèves des quartiers défavorisés afin de les scolariser dans d’autres quartiers. Une idée qui vient des États-Unis (1973), où les enfants noirs étaient transportés dans les établissements fréquentés par des enfants blancs pour assurer un mélange racial dans les écoles élémentaires et secondaires.

Le loto du Foot

Comme chaque année, l'association "L'Etoile Sportive de Villabé" (club de foot)  présidée par Fabrice CHEMIN, a réuni de nombreux Villabéen le samedi 10 janvier 2009 pour son loto.  

Cette soirée, dynamique et conviviale a été animée par Marie Hélène GARCIA, Patrick HASSAÏM et Michel GAUVIN.

RDV est donné par Fabrice CHEMIN pour le prochain loto : Dimanche 29 mars à 14h00 salle culturelle "La VILLA"

Quelques images de la soirée.

La population de Villabé : 4919 habitants

 4856 habitants ! c'est le dernier chiffre 2006 de la population légale de Villabé qui entre en vigueur au 1er janvier 2009.

63 habitants sont comptés à part et la population totale est de 4919 habitants

Comment a évolué notre population

  • 1999  = 4 932 habitants - de 1990 à 1999 il y eut 534 naissances et 135 décès
  • 1990  = 2 995 habitants - de 1982 à 1990 il y eut 233 naissances et 116 décès
  • 1982  = 2 554 habitants - de 1975 à 1982, il y eut 177 naissances et 106 décès

Quelques explications :

Le terme générique de "populations légales" regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale qui est la somme des deux précédentes.

 

2008 ! Le plaisir d'être "Ensemble"

 Rétrospective 2008 en images !

Excellente fêtes de fin d'année....... Meilleurs voeux 2009 !

 

   

Vous avez dit visionnaires ?

 

Il nous dévoile tout !

Mercredi 10 décembre 2008, Monsieur B. PIRIOU (Conseiller général Communiste) organise une réunion publique sur la préservation du Cirque de l'Essonne. Il avait invité l'ensemble des élus de notre circonscription, les associations... 50 personnes se sont déplacées. Les associations étaient présentes, peu d'élus et aucun Maire. Dommage !

Autant dire peine perdue. Il faudra qu'il remette son tablier de Conseiller Général pour mobiliser plus de monde.

Il faut dire que bien souvent, il est en décalage par rapport aux souhaits de ses concitoyens et curieusement il a été réélu Conseiller Général ! L'une des intervenantes, présidente d'une association d'habitants de Corbeil-Essonnes lui a même dit "il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'idée ! " Au sujet de cette route qui doit relier Corbeil-Essonnes à l'autoroute.

Quelques exemples :

1 - Le collège de Villabé : B. Piriou a toujours milité pour son implantation sur la commune de Corbeil-Essonnes avec forces arguments et chiffres à l'appuis.... Quant à nous , nous avons manifesté, fait signer des pétitions pour son implantation sur notre Commune. Et le résultat ?

2 - Les places de stationnement devant le collège : Les nombreuses réunions publiques n'ont pas suffit pour convaincre Bruno PIRIOU de l'utilité d'augmenter les places de parking pour les voitures. Nous avions pourtant insisté. L'ancien Maire avait dit non lui aussi et B. Piriou a préféré rester ferme sur le tout vélo et le bus ...

Alors aujourd'hui, le parking de bus peut accueillir au moins 40 bus !

Et tous les mercredis, samedis, tous les soirs de réunions Parents/professeurs, tous les soirs d'hivers lorsqu'il pleut, lorsqu'il fait nuit et froid, les parents se garent sur les trottoirs, les pelouses, au risque de créer des accidents.

Ces jours là, je vous conseille de venir au collège en Vélo, Monsieur PIRIOU.

3 - La route du cirque de l'Essonne : Alors là, un véritable film à la Pagnol ! Si la situation ne devenait pas dramatique aux entrées de Villabé aux heures de pointes, nous pourrions plaisanter.

Depuis 2001, je réclame une étude, un projet afin que notre municipalité puisse se mettre autour de la table avec les communes concernées, les associations, le département, la Région, l'Etat, la SNCF pour étudier la possibilité de faire une route aux abords du Cirque afin de libérer les entrées de Villabé. J'ai toujours reçu pour réponse un refus catégorique de notre ancien Maire démissionnaire...Et Monsieur PIRIOU nous apprend que notre ancien Maire avait transmis en collaboration avec Monsieur Serge DASSAULT un courrier en septembre 2006 au Conseil Général pour demander "l'étude d'une route qui permettrait de prendre en compte les intérêts de chaque commune...."

Bruno PIRIOU a même annoncé avec force qu'il mettait en jeu son mandat de Conseiller Général ! Tant qu'il sera Conseiller Général..Il n'y aura pas de route !! Cependant, devant les protestations de quelques personnes, il se ravisa pour dire "il faut tout d'abord préserver la zone...et ensuite, pourquoi pas nous pourrons parler d'une route ..."

La route départementale... fait son chemin.

Intercommunalité ! Enfin !

Enfin !

Depuis 2001 ! J'ai souvent interrogé notre municipalité sur la nécessité de rejoindre l'une des communautés qui nous entoure. J'ai toujours eu le même type de réponse paradoxale pour une municipalité à majorité socialiste  : "notre commune est riche... nous continuerons à engranger la taxe professionnelle... nous ne partagerons pas... Les communautés qui nous entourent doivent faire face à des problèmes, certaines communes ont rejoint une communauté et aujourd'hui elles veulent en sortir....."

La réalité : au 1er janvier 2008, 91,7 des communes françaises (33 636) sont membres d'un établissement public soit 52,2 millions d'habitants.

Aujourd'hui, Villabé est au pied du mur. Les communes qui nous entourent se sont organisées, travaillent ensemble depuis de nombreuses années et ont choisi les compétences qu'elles souhaitent mettre en commun.

Le compte à rebours a commencè, la date butoire de 2014 sera bientôt effective.  Il nous reste 5 ans avant le 1er janvier 2014 pour faire un choix. Lire la déclaration de Monsieur Alain MARLEIX, Secrétaire d'Etat à l'intérieur et aux collectivités territoriales.

Je suis heureux de pouvoir enfin penser que notre commune ne va plus rester isolée. Le débat concernant l'avenir de Villabé, son projet de vie doit commencer avec la population et entre élus.

Quelles seront les compétences à conserver ? Quelle sera notre nouvelle fiscalité ? et au delà , allons nous pouvoir rejoindre le Grand Paris qui se profile ?

Les communautés qui nous entourent, Evry-Centre, Seine-Essone, Val-d'Essonne vont-elles, au-delà des clivages politiques, se regrouper pour former une communauté viable sur le plan écomomique. Ces communautés qui nous entourent formeront-elles enfin une seule communauté qui ne multipliera pas les structures coûteuses pour les contribuables que nous sommes et qui  prendra aussi en compte la gestion des compétences des personnels qui auront en charge l'administration de notre collectivité. 

Un site indispensable à consulter sur l'intercommunalité  : http://www.banatic.interieur.gouv.fr/Banatic2/index.htm

Voire la carte de l'intercommunalité en Essonne...Trouvez l'erreure !

Pour faire le point sur les compétences partagées par les communes dans chaque communauté d'agglomération (Evry Centre, Seine Essonne) et dans la communauté de Communes (Val d'Essonne).

2009 doit être l'année de la réflexion pour Villabé !

 

Vous avez dit "Polit Bureau ?" ou méconnaissance de la loi ?

J'ai été alerté par plusieurs Présidents d'association !

Madame le Maire, vient de leur transmettre un courrier leur demandant la liste et l'adresse des membres de leurs associations !!! Rien que cela !
 
Je suis allé sur le site de la
Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) et j'y ai trouvé une question et la réponse qui concernait ce problème :
 
Je mets en ligne cette réponse à diffuser le plus largement possible. 

Une association est-elle tenue de transmettre le fichier de ses adhérents à une mairie en vue d'obtenir des subventions ?
 
NON. Le Conseil d’Etat a jugé, dans un arrêt du 28 mars 1997, qu’un maire ne pouvait pas demander, même au titre de la subvention qu’il accorde à une association, la liste nominative des adhérents. Une telle pratique méconnaîtrait le principe de la liberté d’association. Les mairies peuvent cependant demander au titre du contrôle des subventions qu’elles versent aux associations, la copie certifiée du budget et des comptes de l’exercice écoulé ainsi que la communication de tous documents faisant apparaître les résultats de l’activité de l’association.

C'est la nouvelle gouvernance villabéenne qui devient de plus en plus "Staliniène" !

Vous pouvez trouver d'autres infos sur les sites :

 

Madame MAGGINI continue la curie !

Après trois de ses Conseillers municipaux, Madame BAZZANELLA , Monsieur FATMI Abdelkader et Mme DA SILVA, elle s'attaque maintenant à la tête de la direction des  Services de notre commune.

J'ai appris de source officieuse, "cela devient une coutume à Villabé", qu'elle devrait annoncer vendredi lors du prochain Conseil Municipal le départ de Madame SANCHEZ (directrice générale des services) !

Cette nouvelle, si elle s'avère être vraie, m'étonne énormément car j'ai eu l'occasion d'assister à de nombreuses reprises, lors des conseils municipaux, en commissions et récemment lors de la dernière commission des finances, à des éloges publiques de la part de notre ancien Maire ainsi que de la part de Madame MAGGINI elle même envers Madame SANCHEZ.
Aujourd'hui ! J'attends donc avec impatience plus d'informations lors du Conseil Municipal de Vendredi pour en connaître d'avantage.

Que s'est-il donc passé pour que ce qui était parfait hier, puisse devenir aussi disgracieux aux yeux de Madame MAGGINI aujourd'hui ?
Quelles seront les conditions de ce licenciement ? S'il s'agit de licenciement ?
Combien cela va coûter à notre commune ?
Que va devenir Madame SANCHEZ ?

Le Conseil Municipal du 3 octobre 2008 ne nous a pas apporté de précisions !
Madame MAGGINI est restée étrangement muette sur les causes et sur le coût induit pour notre commune par la cessation d'activités de Madame SANCHEZ ! Madame le Maire a dit à l'assemblée ne pas vouloir étaler publiquement, ce qui pour elle était d'ordre "privé" ! Il n'y aurait donc pas de fautes professionnelles commises par Madame SANCHEZ !

Nous avons aussi curieusement assisté à la manifestation de Monsieur RAMEY (ancien Maire démissionnaire de notre commune) qui était présent ce soir là dans la salle du Conseil et qui a utilisé "le langage des signes" pour ordonner à Madame MAGGINI de mettre court au débat.

Ancien Maire A.R, nouveau Maire I.M ! mais qui est donc le pilote aux commandes de notre commune ?

Selon mes estimations, la rémunération d'une fonctionnaire titulaire de catégorie A, pourrait être d'environ 60 000 € par an. Si Madame Sanchez souhaite accéder à sa retraite dans 2 à 4 ans, le montant que la commune de Villabé aurait à débourser pour assurer les droits de son ancienne Directrice Générale des Services pourrait être dans une fourchette de 120 000 €  à 240 000 € sur cette période. Il s'agit donc d'une décision arbitraire qui aura un impact financier sur les comptes de notre commune. Alors que l'état demande aux collectivités territoriales de mieux gérer les fonds publics pour faire face à la crise mondiale qui frappe notre économie, le contribualble Villabéen va devoir financer le caprice de Madame MAGGINI.

Des services en moins sur le budget prévisionnel 2009 en perspective qui s'annonce un budget de rècession.

Au delà de l'aspect financier pour notre commune, la méthode me choque. L'annonce du licenciement de Madame SANCHEZ été faite par Madame MAGGINI sans aucune explication. Et comme s'il s'agissait pour Madame le Maire, d'un point sans importance, elle a ensuite enchainé par l'annonce du vote positif de la commission qui a accordé l'autorisation du projet de création de la nouvelle zone commerciale de la zac des Brateaux !

Au nom de notre Groupe "Villabé ensemble", j'ai souhaité dire publiquement combien nous avons apprécié le travail de Madame SANCHEZ (Directrice Générale des Services) qui a su préparer ou faire préparer avec compétence les dossiers qui nous ont été présentés à l'occasion des divers Conseils Municipaux et qui nous a toujours accueilli en Mairie avec le plus grand professionnalisme.

 

Les Roms et nous !

 Mardi 30 septembre 2008, j'ai répondu à une invitation de Télessonne pour venir parler de la situation des Roms en Essonne avec deux représentantes d'associations qui les soutiennent et qui souhaitent les aider.

Comment traiter humainement un problème inhumain en évitant l'angélisme et la xénophobie ?

Que fait on pour la scolarisation, l'hygiène et le respect de la sécurité des biens et des personnes ?

Les Villabéens ont été trés nombreux à signer notre pétition demandant à notre Maire, la mise en oeuvre d'une procédure d'expulsion. 

Notre commune aura dépensé environ 200 000 € (90 000 € de frais de procédures et 110 000 € de travaux de remise en état divers, bennes pour l'évacuation des détritus...). 

Vous pouvez regarder l'émission : Magazine attitude 91 socièté du mardi 30 septembre 2008, deuxième partie ›ici

"Villabé ensemble" est toujours au coeur des préoccupations des Villabéens.

Jean MARSAUDON est décédé ! Adieu Jean !

Cette nuit, notre ami, Jean Marsaudon, s'est éteint des suites d'une longue maladie.
Une immense tristesse pour celles et ceux qui l'ont accompagné.
Jean Marsaudon était l'une des grandes figures de ce Département.
Maire de Savigny-sur-Orge depuis 1983, Conseiller Général de 1983 à 1993, puis Député, chiraquien de la première heure, passionné de la vie du Maréchal Davout. C'est avec la plus grande fierté qu'il m'avait commenté avec toute son énergie l'une des gravure du Maréchal suspendue dans sa Mairie (!).

Jean Marsaudon nous manquera terriblement.
Toute mes condoléances à son épouse et à sa famille.

Du "RIFIFI" à la Mairie !

    

Le Magazine n°41 de "Villabé demain"...C'est Villabé ensemble " arrive bientôt dans vos boites aux lettres  !

 Attention, il y a du Rififi à la Mairie !

Madame BAZZANELLA Carole (Avocate au Barreau de Paris) démissionne  de la liste de Madame MAGGINI !

Monsieur FATMI Abdelkader (Directeur commercial) démissionne de la liste de Madame MAGGINI ! Pour raison professionnelle.

Madame BERGLAS Monique (Conseillère municipale sortante, retraitée) démissionne de la liste de Madame MAGGINI !

Affaire à suivre ! C'est comme les promesses de campagnes !

Lire la note de synthése n° 02A du Conseil Municipal de mercredi 10 septembre 2008. Je vous avoue ne plus savoir qui remplace qui ?

La rumeur "clochemerle" qui circule depuis quelques jours : Madame BERGLAS aurait accepté, sous la pression de Madame MAGGINI, de revenir au Conseil...

Mais à la seule condition... De ne pas y participer !!!

Le Conseil Municipal du 10 septembre 2008 a fait cesser les rumeurs clochemerles !

Madame BAZZANELA Carole sera bien remplacée par Madame BERGLAS Monique et non par Monsieur Kimou ACHIEPI comme l'annonçait la note de synthèse.

Madame DA COSTA (Maire adjoint en charge des sports) a été annonçée démissionnaire. Sa démission est soumise à l'avis de M.le Prefet et celle-ci ne sera donc effective que dans quelques jours.

A qui le tour ?  

Villabestival 2008

Venez partager avec nous "l'été indien" et quelques instants de convivialité sur les berges de l'Essonne à l'occasion de "Villabestival 2008" .

Apéritif, Méchoui, fromage, dessert et jeux pour les enfants.

Inscriptions jusqu'au 10 septembre 2008

 

Promesses de campagne !

L’art de ne pas tenir ses promesses !

Que peut faire un candidat sinon promettre, c’est-à-dire annoncer ce qu’il compte faire quand il sera élu ?

Tous sont condamnés à parler de ce qu’ils feraient s’ils sont élus, et à proposer avant d’avoir les moyens de faire. Comment les candidats s’arrangent-ils, en conscience, de cette délicate situation ?

Or, en conscience, puis-je faire une promesse en ayant l’intention de ne pas la tenir ? Quel redoutable cas de conscience ! Si je ne la fais pas, je risque de n’être pas élu ; si je la fais, je suis presque sûr de ne pouvoir la tenir, et d’être critiqué pour cela. On calculera qu’il faut dire ce qui est nécessaire pour être élu, et invoquer plus tard les nécessités de la situation pour reculer. Prudence de politique

C’est seulement parce que la sincérité est la norme que le mensonge peut être efficace. Aussi la fausse promesse doit-elle se parer du prestige de la sincérité. Promettre ainsi c’est donc à la fois vouloir que tous soient sincères et vouloir ne pas l’être soi-même ; c’est faire exception pour soi à une loi dont on reconnaît en même temps la valeur. Subtile contradiction.

Telle est l’immoralité selon Kant : s’octroyer le privilège de ne pas suivre une règle manifeste et vouloir cependant que tous les autres la suivent.

“En politique, les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent”.

Vous avez dit promesse ? Nous tiendrons la notre ! 

Nous l'avions annoncè lors du premier Conseil municipal ! Aujourd'hui, nous mettons en ligne, 6 mois après son élection, un tableau de bord de suivi des promesses de campagne de Madame MAGGINI.

Nota : Ce tableau de bord évolutif, sera mis à jour régulièrement en fonction des informations qui nous seront transmises par la municipalité. Il évoluera aussi en fonction de vos remarques sur l'avancée des 75 propositions de campagne de l'équipe de Mme MAGGINI.

Bonne rentrée à toutes et à tous !!

Bulletin municipal "chantier de muselage en cours" !

"Plus souvent, plus moderne : un bulletin municipal totalement transformé va bientôt voir le jour. Fin septembre, surveillez vos boîtes aux lettres... Sa mise en page et le ton des articles, résolument actuels, seront les reflets de la nouvelle politique de communication que nous voulons : proche de chacun, réactive, dynamique..." (extrait de la lettre du Maire n°4 du 10 juin 2008).

En attendant , l'espace d'expression obligatoire qui doit être réservé aux groupes politiques de notre commune a été réduit (1/4 de page) !

Nous demandons !

  1. Une page exclusive aux groupes d'opposition. En effet, le groupe majoritaire dispose de la totalité du bulletin municipal
  2. Un espace proportionnel à la représentativité de chaque groupe sur notre commune
  3. La possibilité de publier des photos.

C'est afin de respecter une "nouvelle charte graphique ", a tenté de se justifier Monsieur BOULY, lors du dernier Conseil Municipal ! Que notre texte sera en noir uniquement...

 Vous ne pourrez plus identifier les élus d'opposition car leurs photos ne seront plus publiées et la couleur du texte sera donc obligatoirement le noir !

Terminées les couleurs de l'arc en ciel, terminées la diversité et l'originalité.

Lire notre courrier au Maire adjoint en charge de la communication, de la citoyenneté et du jumelage...

 

 

Ingrid BETENCOURT est libre !

Bravo et merci à l'armée Colombienne ! Au Président URIBE ! Au Président SARKOZY ! à l'Espagne, à la Suisse ! et à tous ceux qui se sont mobilisés pour exiger la libération de Ingrid BETANCOURT, candidate écologiste à la présidentielle qui a été enlevée le 23 février 2002 au sud de la Colombie par la guérilla marxiste des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC)

Mercredi 2 juillet 2008 : 23h53: Les premiers mots d'Ingrid Betancourt
«Je veux d'abord rendre grâce à Dieu et aux soldats de Colombie», a déclaré à la radio privée Caracol Ingrid Betancourt, quelques heures après sa libération.

23h50: L'avion d'Ingrid Betancourt en route vers Bogota
D'après l'ambassadeur colombien en France, un avion avec les otages serait en vol pour Bogota. Il est presque 17h dans la capitale colombienne.

23h45: Quand Nicolas Sarkozy va-t-il accueillir Ingrid Bétancourt?

Interrogé par 20minutes.fr, Franck Louvrier, conseiller à l'Elysée, n'a pas pu donner les détails de l'itinéraire du retour de l'ex-otage. «Pour l'instant, nous n'avons aucune information. Nous ne savons pas encore si Ingrid Betancourt viendra directement en France ou pas».

23h41:
La France «mobilisée» jusqu'à la libération de tous les autres otages
Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, exprime dans un communiqué sa «joie immense» et assure que la France restera «mobilisée» jusqu'à la libération de tous les autres otages.

23h36: Astrid Betancourt:
«Maman est sûrement en train d'accueillir Ingrid»
La soeur d'Ingrid, lors de son intervention à la télévision: «Je sais qu'Ingrid va rentrer avec toute la force de ce qu'elle aura vécu là-bas». «Maman est sûrement en train d'accueillir Ingrid», rajoute t-elle, alors que la mère d'Ingrid Betancourt, qui habite en Colombie, s'est envolée vers le lieu où se trouve actuellement sa fille.

23h35: Lorenzo Delloye:
«C'est juste le meilleur moment de ma vie»
Au tour du fils d'Ingrid Betancourt de prendre la parole. «Je pourrais remercier la Terre entière, il y a eu beaucoup de soutiens. C'est juste le meilleur moment de ma vie.»

23h34: Mélanie Betancourt: «
Il y a encore des otages dans la jungle»
Juste après les mots de Sarkozy, la fille d'Ingrid Betancourt prend le micro à l'Elysée, très émue: «Il y a encore des otages dans la jungle, il ne faut pas les oublier. Il faut continuer à se battre pour eux»

23h32:
Sarkozy: «Arrêter un combat absurde et moyen-âgeux»
Sarkozy annonce que la famille Betancourt, qui l'entoure à l'Elysée, va s'envoler dans une heure pour la Colombie. «C'est une opération militaire couronnée de succès. Je voudrais demander aux Farc d'abandonner ce combat absurde et moyen-âgeux», déclare t-il encore. «Mes derniers mots sont pour le soldat Shalit. La France est toujours prête à se mobilier quand quelqu'un est injustement détenu». Référence à un soldat franco-israëlien retenu depuis deux ans par le Hamas.

23h30: Sarkozy remercie Uribe
Le président français remercie Alvaro Uribe et les autres présidents sud-américains qui se sont mobilisés. Sarkozy remercie aussi ceux qui se sont mobilisés en France... dont le chanteur Renaud.

23h25: L'intervention de Nicolas Sarkozy à la télévision
Le président apparaît en duplex de l'Elysée, entouré de la famille d'Ingrid Betancourt. «Ingrid est en bonne santé, elle est sur une base militaire colombienne», déclare Sarkozy. «La maman d'Ingrid est en route pour l'embrasser».

23h05: Les otages dans un avion
Un fonctionnaire de l'aéroport de San José du Guaviare a indiqué à l'AFP qu'il avait vu les otages descendre d'un hélicoptère et monter à bord d'un appareil de l'armée de l'air colombienne, qui devait partir pour Tolemaida, une base militaire du centre de la Colombie.

23h: TF1 et France 2 bouleversent leurs programmes
TF1 et France 2 ont coupé leurs programmes pour suivre en direct toutes les informations sur la libération d'Ingrid Betancourt.

22h55: Toutes les réactions à la libération d'Ingrid

Lorenzo Delloye, Ségolène Royal, Florence Aubenas: pour lire toutes les réactions qui se succèdent à rythme soutenu, cliquez ici.

22h50: Sarkozy au téléphone avec Uribe
Nicolas Sarkozy vient de s'entretenir longuement avec le président colombien Uribe, a annoncé mercredi un responsable à l'Elysée, ajoutant qu'elle se trouvait «en ce moment sur une base militaire».

22h48: Cris de joie dans les rues parisiennes
Les premiers cris de joie se font entendre à Paris, place de la République.

22h43: George Bush félicite Uribe
Le président George W. Bush a appelé mercredi son homologue colombien Alvaro Uribe pour le féliciter et le remercier après la libération des 15 otages, dont Ingrid Betancourt et trois Américains.

22h30: Annonce de la libération
Annonce de la libération d'Ingrid Betancourt par le ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos, telles qu'elles ont été diffusées par BFM TV.

Merci Monsieur DUBOZ !

 Hier, c'était dangereux !

 Aujourd'hui , c'est beaucoup mieux !

 

Question posée lors du Conseil municipal du 27 juin 2007 !

Alertés par de nombreux riverains, nous vous avions adressé un « courriel » en date 4 mai 2007 pour vous sensibiliser, d’une part au sujet de la dégradation dangereuse du mur situé en bas de la côte de Moulin-Galant et vous avez décidé, dès réception de ce dernier d’entreprendre des travaux. Nous tenons, au nom de nos concitoyens à vous en remercier.

D’autre part, dans ce même courriel nous vous alertions au sujet de la « dangerosité » du passage pour piéton qui longe les immeubles en meulières, menant de la rue Gabriel Péri à la Gare de Villabé.

Allez vous faire entreprendre des travaux de sécurisation afin d’éviter tout accident malencontreux à cet endroit ?

Aujourd'hui, c'est beaucoup mieux ! Quelques rodins, un peu de ciment... et de bonne volonté. Voila un passage sécurisé ! Merci Monsieur DUBOZ !

La justice est rendue !

Voici les conclusions du Tribunal administratif dans l'affaire qui opposait Thierry BRUN à Karl DIRAT !

Ø lire

Sans commentaire !

Quoique...

Bravo Monsieur BRUN ! Si vous voulez paraître le garant d'une politique positive, dynamique, du respect de la volonté des Villabéen et de vos anciens (es) amis (es) et bien ce n'est pas gagné !

Continuez ! A faire cavalier seul on en perd la raison de la vraie nature de la politique locale. Villabé et les Villabéens ne sont pas des produits de marketing. 

Avec les membres de mon groupe "Villabé ensemble" nous préférons quant à nous continuer à agir positivement pour tous les Villabéens sur tous les domaines qui les préoccupent.

RER D à Villabé !

"SADUR" depuis trop longtemps !

J'utilise régulièrement le RER D pour me rendre à Paris pour mon travail. La plus part du temps, je ne prends pas ce train au départ de Villabé mais soit au départ de Moulin Galant ou de corbeil-Essonnes. La raison en est toute simple. Lorsque vous venez de passer plus de 12 heures en réunion en ayant déjà eu la joie de goûter au confort spartiate d'un premier voyage aller vers la capitale avec à l'arrivée plus de 10 minutes de retard. Lorsque vous avez été obligé d'accélérer le pas entre chaque station de métro afin de ne pas arriver trop en retard et lorsque vous êtes en fin dans ce wagon du retour surbondé, surchauffé alors je défie celui qui attendra plus de 40 minutes une correspondance en gare de Corbeil-Essonne pour rejoindre la gare de Villabé.

Et oui, Villabé est très mal désservie.

  

Je soutiens sans réserve les actions de l'Association des Usagers du RER D "SADUR" et son Président Ali BENSAID qui réside dans notre commune.

 

Le Président de la SNCF quant à lui, va bientôt annoncer son Plan pour l’amélioration du RER D. Cette annonce se fera le 27 mai dans une réunion à laquelle il sera convié. Aussi, bien avant l’annonce du Pdt de la SNCF, son association avait prévu de lui écrire pour lui faire part de leurs souhaits et des actions qu'ils voulaient voir traiter en priorité dans son plan.

L'association "SADUR" a envoyé une lettre ouverte aux Présidents du Conseil Régional et des Conseil Généraux de l’Île de France ainsi qu’aux Maires des communes desservies par le RER D. Madame MAGGINI, Maire de Villabé, a été informée ainsi que la presse nationale et régionale.

Par ailleurs, il y a quelques semaines, cette association a aussi envoyé à la SNCF et aux élus de l’Essonne un document qui explique pourquoi l’association SADUR s’oppose au projet de décroisement des trains à Corbeil-Essonnes. La lettre au Pdt de la SNCF et le document sur le décroisement des trains sont disponibles sur le site internet : www.sadur.org

 

N'hésitez pas à contacter Monsieur Ali BENSAID pour lui apporter votre soutien :    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d'articles...

  1. Fête de l'Europe !
  2. Il tente le tout pour le tout ou la crise de l'élu !
  3. Service minimum à Villabé ?
  4. Réunion publique "Zac des Brateaux 2"
  5. Autoroute A6, où en sommes nous ?
  6. Politique nationale
  7. Travailler plus pour gagner moins !
  8. Sécheresse 2003 ! Il faut agir !
  9. Les socialistes attaquent !
  10. Logements sociaux chemin des Prés
  11. Amicale de Villabé
  12. Environnement durable
  13. Michel ETCHEVERY
  14. Les J.O de Pekin
  15. Résultat de l'élection municipale à Villabé
  16. Villabé ensemble, la principale force d’opposition
  17. GOUZIX !
  18. Des excuses mais pas de regrets !
  19. Villabé pour tous ! Les menteurs sont démasqués !
  20. Nous y voici !
  21. Il est necessaire de reclarifier !
  22. Madame MAGGINI sortante tente de se justifier !
  23. Message aux Villabéennes et aux Villabéens !
  24. Une liste sans ambition !
  25. Villabé pour tous ! Encore une histoire de famille
  26. Discours de Karl Dirat
  27. Réunion publique «Villabé Ensemble»
  28. La dernière ligne droite !
  29. Café Presse
  30. Iréne incarne la continuité et le changement !
  31. La campagne est bien lancée !
  32. Soutien à l'association des Usagers du RER D
  33. Repas de campagne
  34. Lutter contre les addictions !
  35. Commençons à parler projets !
  36. Galette des Rois !
  37. Excellente année 2008 !
  38. L'année 2007 se termine !
  39. Avancer ensemble ! Pour Villabé !
  40. Villabé... Ensemble
  41. La fin de l'année 2007 approche !
  42. Rétablir une véritable démocratie communale
  43. Elections municipales, mode d'emploi
  44. Téléssonne !
  45. C'est la grève ! Et si nous innovions à Villabé !
  46. Discours de campagne du 16 novembre 2007
  47. Manifestation du 7 octobre 2007 pour la rénovation de l'A6